Pourquoi calorifuger ses canalisations ?

Le calorifugeage, une technique simple pour réduire la consommation énergétique.
 

Neutraliser les déperditions de chaleur...

L’acheminement de l'eau vers les émetteurs de chauffage peut faire perdre jusqu'à 20% des calories de l'eau chaude en raison de la longueur mais aussi d'un manque d'isolation de ces tuyauteries. Ces déperditions impliquent une augmentation de votre consommation d’énergie pour compenser, et donc une hausse de vos dépenses énergétiques.

... en isolant votre réseau de canalisations ...

Le calorifugeage consiste à l’isolation des canalisations d’eau et de chauffage d'un immeuble, permettant d’éviter les déperditions de chaleur, notamment dans le cas d’une canalisation qui traverse une zone non chauffée.

... afin de réduire drastiquement votre consommation énergétique.

Réaliser un calorifugeage de ses tuyaux pourrait donc apporter des économies non négligeables, d’autant plus que son installation est peu onéreuse.

Les avantages du calorifugeage.

Des canalisations calorifugées c'est la garantie d'économies d'énérgies pouvant atteindre 20% par an.

Maîtrise des températures : cette isolation des tuyaux protège votre installation contre les températures ambiantes et permet de conserver la chaleur (ou le froid dans le cas d’une installation de froid) dans les réseaux.

Economies d’énergie : le calorifugeage permet de réduire voire même supprimer les déperditions thermiques du réseau de tuyaux ce qui réduit votre consommation énergétique et donc vos dépenses. Le calorifugeage a donc pour objectif d’isoler votre installation de tuyauterie pour vous permettre de réaliser des économies.

Comment fonctionne le calorifugeage ?

Des canalisations calorifugées c'est la garantie d'économies d'énérgies pouvant atteindre 20% par an.

Les matériaux calorifuges : Le calorifugeage est réalisé avec des coquilles de fibres minérales, ou des bandes de fibres minérales ou encore des manchons de mousse en plastique. L’efficacité de l’isolation des canalisations dépend du diamètre extérieur du tube, de l'épaisseur de l’isolant choisi et de la conductivité thermique (inversement proportionnelle au niveau d'isolation offert par le matériau calorifuge).

Classes de calorifugeage : Il existe plusieurs classes de calorifugeage déterminées par la réglementation, allant de 1 à 6. Une classe plus élevée indique une isolation plus performante. On recommande au minimum la classe 2, et la classe 4 est conseillée pour une consommation d’énergie basse.

Focus

L'état des canalisations avant/aprés l'opération de calorifugeage.

Votre projet étape par étape

Une procédure simple pour réduire votre consommation énergétique en 4 étapes.
Les étapes projets

Un chantier pris en charge à 100%

Pourquoi le calorifugeage peut-être totalement gratuit ? Qui prend en charge les coûts des travaux ?
Cadre réglementaire